Basilique de Saint-Hubert - Un financement wallon de 10 millions € pour sa restauration

October 17, 2016

Maxime PREVOT - Vice-Président du Gouvernement wallon

Travaux publics - Sécurité routière

Santé - Action sociale

Zones d’activités économiques

Patrimoine

 

 

Communiqué de presse

 

BASILIQUE DE SAINT-HUBERT

Un financement wallon de 10 millions €

pour sa restauration

                                                                   

17-10-2016

 

 

Ce lundi 17 octobre, Maxime PREVOT, Ministre wallon du Patrimoine, s’est rendu à Saint-Hubert pour annoncer la signature prochaine d’un accord-cadre qui permettra de financer la restauration de la Basilique des Saints Pierre et Paul.

 

Haut lieu de pèlerinage de la Province du Luxembourg, la basilique est malheureusement aujourd’hui dans un état sanitaire inquiétant. Depuis plus de 10 ans, et sans logique de restauration, des travaux (poses de filet de sécurité, intervention d’urgence sur la toiture, doublure de verrières…) se succèdent à l’intérieur de la basilique. L’accès au chœur a dû même être interdit au public à la suite de chutes de pierres.

 

La dangerosité de lieux a d’ailleurs été confirmée par l’Institut du Patrimoine Wallon lors d’une inspection rapprochée des voûtes du déambulatoire. Vraisemblablement, des pierres de mauvaise qualité ont été utilisées lors de la construction de l’édifice et les changements structurels importants intervenus au 19e siècle ont déstabilisé l’édifice.

 

Si les problèmes se sont succédés ces dernières années pour la basilique de Saint-Hubert, la situation va pouvoir s’améliorer de manière significative avec la désignation, par la Ville de Saint Hubert, d’une nouvelle équipe d’architectes chargée de dresser une fiche d’état sanitaire et un plan de gestion du monument sur le long terme. Cela permettra d’identifier précisément les causes des désordres actuels et de planifier adéquatement les travaux de restauration.

 

Au vu de l’importance des travaux à réaliser, Maxime PREVOT, Ministre wallon du Patrimoine, a annoncé l’engagement du Gouvernement wallon à soutenir ceux-ci par la mise en œuvre d’un accord-cadre dont le montant total est de 10 millions €. Ce subside, exceptionnel par son ampleur, sera libéré à concurrence de 1 million € par an, durant 10 ans. Cet important budget permettra ainsi à la Ville de Saint-Hubert de procéder à la restauration de sa prestigieuse basilique.

 

Par ailleurs, le Ministre Maxime PREVOT a également accordé, préalablement à cet accord-cadre, un subside qui permettra le remplacement des filets de sécurité situés dans la nef et le transept de la Basilique. Le montant des travaux est de 148.775,50 € TVAC, subsidiés par la Wallonie à hauteur de 109.185,86 €, taxe et frais généraux inclus, dans le cadre de la politique menée en matière de patrimoine par le Ministre PREVOT. Ce soutien additionnel permettra ainsi aux auteurs de projet de finaliser leur travail d’analyse et de relevé de l’édifice.

 

Le Ministre Maxime PREVOT se réjouit de pouvoir proposer aux autorités communales un modèle financier viable qui permettra la restauration en profondeur de ce qui est un des plus riches édifices religieux et patrimonial de la province de Luxembourg.

 

La basilique de Saint-Hubert - Historique

 

Edifié entre 1525 et 1567, cet édifice gothique est long de 90,5 mètres et englobe certains éléments médiévaux (tours, crypte). Voûtée d’ogives vers 1683, la basilique est précédée d’une monumentale façade de type Classique vers 1700, appareillée en calcaire sur haut soubassement.

 

L’intérieur fut construit entre 1526 et 1564. La façade fut remaniée et prit son aspect actuel vers 1700. Les tours jumelles, en gothique primaire, sont de 1230 mais retouchées après différents incendies. Autre vestige ancien : une rosace aveugle, de style Gothique rayonnant.

Le frontispice de la façade représente la conversion de Saint Hubert, il est surmonté de la statue du saint. La crypte, vestige des trois cryptes créées par Saint Thierry de Leernes, se trouve sous le chœur de l’église ; son pavement, semblable à celui du sanctuaire de l'ancienne collégiale Saint-Jacques de Liège, daterait du 15e siècle.

 

La décoration intérieure de l'église associe les 17e et 18e siècles :

  •          retable de Saint Hubert (tableau de 1648)

  •          retable de 24 tableaux en émaux de Limoges de Didier, selon la Passion d'Albrecht Durer

  •          buffet d'orgues (1685)

  •          stalles de l'école liégeoise

  •          lambris du chœur (1721)

  •          maître-autel (1721) avec sa balustrade de marbre

  •          statues monumentales des quatre évangélistes de Guillaume Evrard

  •          mausolée de Saint Hubert, œuvre de Guillaume Geefs (1847)

Devenue paroissiale en 1809, l'église fut élevée au rang de basilique mineure (Basilique Saint-Pierre) en 1927 à l'occasion du 1200e anniversaire de la mort de Saint Hubert.

 

 

Contact Presse :
Caroline JAUNIAUX – Attachée de presse du Ministre Maxime PREVOT – 0494 16 06 12

Please reload

Posts à l'affiche

ATTRIBUTIONS DES COMPÉTENCES COLLÉGIALES - COMMUNE DE HOTTON

October 28, 2018

1/7
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square