400 MILLIONS EUROS POUR L’ÉPURATION DES EAUX USÉES EN WALLONIE (Le village de Hampteau n'a pas été oublié)

September 8, 2017

 

 

 

   Ce jeudi 7 septembre 2017, le Gouvernement wallon a approuvé le Programme de travaux d’assainissement de la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE) pour la période 2017-2021.

 

« 400 millions d’euros vont être investis d’ici 2021 en Wallonie pour compléter l’épuration de nos eaux usées et ainsi agir pour un environnement de qualité ! » se réjouit le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO.

 

OBJECTIFS DE CE VASTE PLAN D’INVESTISSEMENTS:

  • L’amélioration de la qualité de nos cours d’eau,

  • La protection des captages,

  • La protection des eaux de baignades,

  • L’optimalisation de l’utilisation des ouvrages existants.

 

La réhabilitation d’ouvrages existants et la mise en œuvre de travaux réalisés à l’occasion de chantiers communs à d’autres organismes, également appelés « chantiers d’opportunité », clôturent le programme.

 

   Au total, 276 chantiers vont être menés sur l’ensemble du territoire wallon dès cette année. Parmi eux, la création de 90 nouvelles stations d’épuration.
 

RÉPARTITION DES CHANTIERS PAR PROVINCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PLANIFICATION DES TRAVAUX PAR OBJECTIF PRINICPAL RENCONTRÉ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une attention particulière pour l’eau du robinet !  Le Ministre Carlo DI ANTONIO souligne que 27 millions d’EUR seront directement consacrés à la protection des captages destinés à l’eau de distribution en Wallonie. C’est donc ici la qualité de l’eau du robinet qui est en jeu !

 

Concrètement, les eaux usées de 11 villages situées en zone de prévention de captage rapprochée ou éloignée seront traitées, améliorant ainsi la qualité de l’eau. Ces 11 villages sont : Senenne, Sorinnes, Emptinne, Assesse, Fayt-le-Franc, Maillen, Regné, Spontin, Gesves, Jenneret, Villers-le-Gambon.

 

L’eau de distribution wallonne est d’excellente qualité sur l’ensemble du territoire. Avant d’arriver dans les robinets des citoyens, elle doit satisfaire à pas moins de 48 paramètres de qualité. À noter qu’un litre d’eau du robinet coûte 200 à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille. Le Ministre DI ANTONIO encourage donc tous les wallons à user et abuser de l’or bleu et à privilégier l’eau de distribution !

 

RÉPARTITION DES MONTANTS DES TRAVAUX DU PROGRAMME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A ce montant, il y a lieu d’ajouter 31 millions d’euros pour des travaux de démergement et de réhabilitation.

 

Le principe de l’assainissement des eaux usées

 

Chaque jour, chaque wallon utilise en moyenne 100 litres d’eau pour les usages domestiques (préparation du repas, soins corporels, entretien ménager…). Une fois utilisée, cette eau « usée » doit être traitée avant d’être rejetée dans le milieu naturel.

 

Ce traitement s’effectue, soit de manière collective avec la mise en place de stations d’épuration, soit de manière individuelle par la pose d’un système d’épuration individuelle.

 

En zone d’assainissement collectif, à la sortie des habitations, les eaux usées sont collectées et se déversent dans un égout qui transporte les eaux usées domestiques jusqu’à un point de rejet. Le Collecteur est la canalisation qui prend le relais de l’égout pour amener les eaux usées à la station d’épuration. Cette dernière s’occupe de réaliser le traitement nécessaire avant de rejeter l’eau dans le milieu naturel.

 

Le système d’épuration individuelle traite les eaux usées et permet également le rejet de l’eau traitée au niveau de la parcelle habitée.

 

Contexte / La SPGE – Déjà 4 milliards d’EUR déjà investis

 

La SPGE a été mise en place par la Région wallonne en 1999, avec comme missions la coordination et le financement de l’assainissement des eaux usées en Wallonie.

 

Jusqu’à ce jour, les missions et les moyens financiers de la SPGE se sont principalement focalisés sur les obligations à mettre en œuvre suite à la Directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires (91/271/CE), imposant la collecte et le traitement des eaux usées des agglomérations de 2.000 équivalents-habitants et plus.

 

Ainsi, depuis 2000, la SPGE a investi près de 4 milliards d’euros dans l’assainissement des eaux usées, permettant à la Wallonie de passer d’un taux d’épuration de ses eaux usées de moins de 40% à 91% aujourd’hui.

 

La mise en conformité des agglomérations visées par la Directive 91/271 étant en voie d’achèvement, le contrat de gestion actuel (2017-2022) et le présent programme de travaux en matière d’assainissement se focalisent sur les actions à mener afin de respecter les engagements de la Wallonie repris dans les deuxièmes plans de gestion par district hydrographique de la Directive-cadre sur l’Eau (2000/60/CE). Les engagements de la SPGE visent donc aujourd'hui prioritairement à atteindre ou maintenir un bon état des masses d’eau.

 

Liste complète des travaux par commune

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

ATTRIBUTIONS DES COMPÉTENCES COLLÉGIALES - COMMUNE DE HOTTON

October 28, 2018

1/7
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives